Travailler au bureau comme à la maison : le design au service de l’engagement des employés

Absorbés (comme nous le sommes souvent sur ce blog) par la théorie et la pratique de la gamification, nous oublions parfois l’essentiel de la démarche : créer de l’engagement et faire déferler le fun et la créativité ! Nous savons à quel point le design est crucial pour la rétention. Les entreprises d’aujourd’hui comprennent également que le design de l’espace de travail pourrait être un outil efficace pour motiver leurs employés.

0

Absorbés (comme nous le sommes souvent sur ce blog) par la théorie et la pratique de la gamification, nous oublions parfois l’essentiel de la démarche : créer de l’engagement et faire déferler le fun et la créativité ! Nous savons à quel point le design est crucial pour la rétention. Les entreprises d’aujourd’hui comprennent également que le design de l’espace de travail pourrait être un outil efficace pour motiver leurs employés.

 

Traduit et adapté de l’anglais, par Rémi Canali.

 

Dans un récent article de Forbes sur les tendances en Ressources Humaines en 2016, Jeanne Messler utilise le terme de “ consumérisation des RH “ pour parler de “ créer une expérience sociale, mobile et ressemblant à celle d’un consommateur pour les employés à l’intérieur de leur entreprise “. L’oganisation et le design du lieu de travail sont des éléments clefs de la nouvelle vision du “ vivre le bureau comme une aventure “.

Face à une génération Y toujours plus exigeante, les employeurs sont de plus en plus ouverts à non seulement être flexibles sur les horaires, mais également sur les procédés et l’organisation du travail.

Le sondage sur les lieux de travail aux États-Unis de Gensler en 2013 montre que “ les lieux de travail efficaces équilibrent concentration et collaboration “, et que “ les employés à qui on laisse le choix de quand et où travailler sont plus performants, plus satisfaits, et voient leur entreprise comme étant plus novatrice.

L’une des tendances majeures dans le design de bureaux est un glissement vers un environnement plus versatile, qui répond aux besoins des différentes tâches plutôt qu’aux besoins individuels.

Avec l’évolution des technologies, les gens qui ont un “ travail de bureau “ n’ont besoin que d’un ordinateur, et éventuellement d’une chaise. Cette nouvelle mobilité se traduit dans les designs intérieurs de bureaux qui délaissent le box individuel pour des stations de travail customisées, des salles de réunions et des espaces de calme.

Ils sont personnalisés non pas en fonction du besoin des individus, mais en fonctions des besoins et des tâches à effectuer. Et plus important : le besoin de concentration et d’action, de communication et de collaboration, ainsi que de repos et de détente.

Le design des lieux de travail modernes tire son inspiration de la maison, avec cuisine, salon, salle à manger, bureau, salle de jeux et jardin. Ainsi que la dernière mode, une pièce où faire la sieste.

 

Réinventer le box

Le box est un espace universellement détesté et largement rejeté. Mais se débarasser de ces séparations honnies dans un open-space n’est pas la solution à notre plus grande frustration : le bruit et le manque d’intimité sont les principales sources de mécontentement au travail. Même du point de vue de la psychologie évolutionniste, nous aimons et avons besoin d’un abri, en sécurité.

À défaut de donner à chacun un bureau privé avec vue panoramique (là où les employés sont le plus heureux), les employeurs peuvent fournir un lieu isolé, au calme, à utiliser au besoin.

 

Au grand air à l’intérieur

Les recherches montrent qu’un “ environnement vert est toujours plus agréable pour les employés, plus propice à la concentration, et plus fructueux pour les affaires “. Dans une étude britannique, par exemple, le simple fait d’agrémenter un espace spartiate avec des plantes a permis d’augmenter la productivité de 15 %.

Fenêtres, lumière du soleil, environnement naturel, plantes, aquariums, même simplement des couleurs vertes et bleues, tout cela a montré avoir un effet apaisant, revigorant et anti-tension sur nos cerveaux.

 

La cour de récré

Les salles de jeu ont la réputation de booster le moral, la créativité et la satisfaction générale des employés. Assez curieusement, une récente étude menée par Gallup indique que  » contrairement à l’idée générale, les jeunes n’accordent que peu d’importance à l’aspect fun, créatif ou informel d’une entreprise en tant que lieu de travail. Les Baby Boomers sont, eux, légèrement plus enclins que les Millennials à affirmer que la créativité et le fun sont “ extrêmement importants “ lorsqu’ils postulent pour un job.« 

Cependant, puisque les les Millennials se trouvent être la génération la moins motivée, les patrons devraient tout de même investir dans une salle d’arcade ou une table de ping-pong pour ce qu’elles apportent en terme d’échange social, de cohésion de groupe (ou même de communauté) et surtout de fidélité à l’entreprise.

 

La salle de repos

Les siestes éclairs (moins de 30 minutes) présentent de nombreux avantages pour la santé et sont reconnues pour booster la productivité et recharger les batteries. La compagnie londonienne Podtime est spécialisée en “ vente de repos “ avec des “ capsules de sommeil “ personnalisables. Les premiers clients sont, entre autres, GlaxoSmithKline, Nestlé ou Roche. Une autre (MetroNaps) confectionne des chaises de repos high-tech pour le bureau, équipées de visières, de haut-parleurs intégrés, et d’alarmes vibrantes. D’après Inc., 6 % des entreprises américaines possèdent une salle dédiée à la sieste et en France on parle de même de réglementer un temps de sieste au travail à la mi-journée.

 

Voici quelques exemples de bureaux évoqués dans cet article et utilisés dans les montages photos ci-dessus : Google Zurich,Pixar Emeryville, TBWA New York, Cartoon Network Atlanta, Freshdesk Chennai, Selgas Cano Architecture Office by Iwan Baan et Box, Redwood City.

 

Image de Une : Google Amsterdam/DDOCK, photo by Alan Jensen.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here