Le game-design pour conduire plus vert

Les voitures hybrides, et l'écoconduite en général, requièrent des comportements au volant auxquels nous ne sommes pas tous habitués. Pour prendre ces bonnes habitudes, les constructeurs automobile parient sur un design ludique.

0

Les voitures hybrides, et l’écoconduite en général, requièrent des comportements au volant auxquels nous ne sommes pas tous habitués. Pour prendre ces bonnes habitudes, les constructeurs automobile parient sur un design ludique.

 

Le 21 octobre 2015, le monde se réveille avec un sentiment d’échec : au jour de l’arrivée de Marty McFly à notre époque, la voiture volante n’existe toujours pas.

Au lieu de cela, nous devons nous contenter de voitures hybrides, certes efficaces mais pas franchement populaires.

Ces engins (en plus de ne pas être capables de voler) requièrent des comportements auxquels nous ne sommes pas encore habitués. Ou des fonctionnalités et des technologies que nous maîtrisons peu.

 

Pour conduire de manière plus écolo, il faut éviter d’accélérer trop brutalement, anticiper le flux du trafic, respecter les limitations de vitesse, ne pas faire tourner le moteur dans le vide…

Une écoconduite pas forcément intuitive pour tout le monde. Je me rappelle très bien qu’à l’auto-école, on me disait de ne passer la 4e vitesse qu’à 70 km/h. Or, rester en 3e jusqu’à cette vitesse-là va demander pas mal d’efforts à votre moteur. Et donc, surconsommer.

 

Il y a tellement de choses que nous pourrions apprendre aux conducteurs “, explique dans une interview Frankie James, directeur des “ technologies avancées ” chez General Motors. Ce constructeur historique, avec 107 d’activité dans le secteur automobile, a pris quelques années de retard sur ces concurrents au niveau du marché hybride. Selon Frankie, il faut stimuler le conducteur sans se montrer moralisateur ni donner de leçons. Et il mise sur la gamification : “ Les gamers savent comprennent le système de récompense et comment créer une expérience immersive.

 

Les concurrents ont déjà pris un train d’avance sur GM. Nombre d’entre eux utilisent déjà ce que l’on appelle un “ gameful design “, que l’on pourrait audacieusement traduire par design ludique. Il s’agit plus simplement d’une interface qui ressemble à ce que l’on trouve dans les jeux vidéos, sans pour autant proposer un jeu à proprement parler.

Les premières Toyota Prius, autour de l’an 2 000, affichaient ainsi un graphique de votre consommation des 30 dernières minutes et récompensait d’un badge un conducteur économisant une certaine quantité d’essence.

Plus récemment, on voit par exemple des plantes pousser en temps réel sur votre tableau de bord si votre conduite est écologique. Des feuilles chez Honda et Ford, des arbres chez Toyota. Bon, ce n’est certes pas très original, mais sûrement plus compréhensible que des ours polaires en train de se reproduire.

 

Ford interfaceL’interface Ford SmartGauge. D’après nos sources, les arroser serait inutile, voire déconseillé. Surtout si vous êtes en train de rouler.

 

La Toyota Prius, leader du marché de la voiture hybride, vous donne également un score équivalent au nombre de kilomètres parcourus en moyenne avec un litre d’essence. Une fonctionnalités que pas mal de voitures – même non-hybrides – affichent en temps réel. Mais la Toyota Prius est la première à avoir instauré ce genre d’affichage visuel.

Bébé phoqueGrâce à une interface gamifiée, tu vivras une belle vie. Dommage, tu aurais pu être la meilleure des pantoufles.

 

La Honda Insight propose quant à elle un système d’aide automatique. Appuyez sur le gros bouton vert et le fonctionnement de la climatisation, du freinage et de l’accélération seront optimisés. Mais c’est encore une fois dans l’affichage, dans ce gameful design, que l’on retrouve des éléments de jeu et différents niveaux de feedback.

Feedback immédiat : une “ barre de conduite écologique “ se déplacera en temps réel vers une zone d’ombre si vous forcez un peu trop sur le champignon.

Feedback à court terme : en conduisant, vous verrez la lumière de votre tableau de bord passer du bleu au vert pour vous indiquer que votre comportement au volant est éco-responsable. Le retour est moins immédiat puisque cela ne s’active que lorsque vous dépasser un certain seuil de consommation.

Feedback à posteriori : lors de votre trajet, des feuilles pousseront sur des tiges. Une fois à destination, vous pourrez comparer votre score avec la moyenne de vos trois derniers voyages.

Feedback à long terme : l’impact écologique de l’ensemble de vos trajets vous est donné par une barre de progression et des logos de plantes plus ou moins nombreuses et plus ou moins touffues. Si vous êtes bon, vous aurez droit à un trophée cerclé d’une couronne de lauriers. À l’inverse, un mauvais score verra s’afficher une plante décédée.

 

C’est donc un aspect de la gamification assez simple, voire simpliste. Mais comme l’explique Jane McGonigal, la gamification ne fonctionne réellement que si le jeu vous propose un but pour lequel vous êtes intrinsèquement motivés.

Parce que bon, si vous avez cassé votre tirelire pour une voiture hybride, c’est que les émissions de carbone et la consommation de nos ressources font partie de vos préoccupations, non ?

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here