Fiche de perso : Richard Bartle, le Dungeon Master

    Richard Bartle, c’est un peu le papa du jeu multijoueur en ligne, avec pour point de départ la série MUD. Il est également le premier à avoir catégorisé les joueurs de MMO, une idée qui se doit d’être à la base de toute réflexion sur la gamification.

    6

    Richard Bartle, c’est un peu le papa du jeu multijoueur en ligne, avec pour point de départ la série MUD. Il est également le premier à avoir catégorisé les joueurs de MMO, une idée qui se doit d’être à la base de toute réflexion sur la gamification.

    Game designer, auteur et chercheur britannique, Richard Bartle a obtenu son doctorat en intelligence artificielle à l’université d’Essex.

    C’est durant cette période qu’il co-crée et développe, en 1978, la série MUD (Multi-User Dungeon, ou “ Donjon multi-utilisateurs ”).

    Il s’agit d’un jeu textuel, considéré comme le premier jeu multi-joueurs en ligne. Pas d’interface de personnage, pas de carte du monde, pas de vue en 3-D. À la manière d’un jeu de rôle sur table type Donjons et Dragons ou d’un livre dont vous êtes le héros, un texte explicatif décrit une scène et le joueur tape sur son clavier ce qu’il fait et où il va.

    MUD1
    Tes parents te disent qu’à Noël, on leur offrait un ballon et qu’ils allaient jouer dehors avec leurs copains ? Tu parles ! Ils geekaient sur Commodore 64.

     

    Il est également reconnu pour son article, publié en 1996, catégorisant les différents types de joueurs de MUD. Un concept adaptable aujourd’hui aux joueurs de MMORPG. Il définit ainsi 4 catégories (pour ne pas dénaturer leur sens original, la traduction est donnée à titre purement informatif) :

    • Les Killers (ou Tueurs) cherchent avant tout à affronter les autres joueurs croisés dans le jeu.
    • Les Achievers (ou Accomplisseurs, c’est valide Julien ?) se donnent pour but finir le jeu le plus vite possible, terminer toutes les quêtes, accumuler les pièces d’or ou les objets rares.
    • Les Explorers (ou Explorateurs) sont plus intéressés par le monde dans lequel ils évoluent. Ils visitent toutes les régions de la carte et cherchent les passages secrets.
    • Les Socializers (ou Sociables) tendent à interagir avec les autres joueurs et à jouer de manière plus “ role-play ”. C’est à dire à agir en accord avec l’univers du jeu (Pas de “ wesh, lol, tavu ” dans leurs conversations dans un monde médiéval, par exemple).

    Character_theory_chart.svgLes 4 catégories de joueurs en ligne en fonction de leurs préférences.

     

    À ce titre, il a contribué à théoriser un point essentiel à la gamification : savoir qui sont vos utilisateurs et adapter votre stratégie à votre cible. 

    En gamifiant votre produit, vous penserez donc à essayer de contenter le plus de monde possible. Les Achievers veulent des points et des leaderboards. Les Explorers veulent des informations. Les Socializers veulent interagir avec les autres utilisateurs.

    GSummit SF 2012: Richard Bartle – A Game Designer’s View of Gamification

    Cet homme est britannique, donc doté d’un sérieux sens de l’humour.

     

    L’article de Richard Bartle a depuis été discuté, complété ou modernisé avec l’apparition de jeux auxquels il ne s’adaptait plus vraiment (un post paraîtra d’ailleurs bientôt sur le sujet ici même).

    Il servira également de base de réflexion à Erwin Andreasen et Brandon Downey pour créer le “ Bartle Test ” – qui porte son nom mais dont Richard Bartle se défend d’être à l’origine. Ce test consiste à répondre à des question afin d’obtenir un quotient dans chaque catégorie.

    Après une série de questions, vous serez évalué comme étant, par exemple, 90% Explorer, 70% Socializer, 30% Achiever et 10% Killer.

     

    Vous pouvez retrouver la liste des questions du Bartle Test ici.

     

    6 COMMENTAIRES

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here