13 exemples de créativité et de gamification dans le recyclage de bouteilles

D’un temple bouddhiste à un arbre de noël géant faits en bouteilles de bières vides, en passant par des bouteilles de lait amoureuses ou qui rêvent d’une nouvelle vie et des conteneurs gamifiés : où va s’arrêter l’innovation créative dans le recyclage ?

1

D’un temple bouddhiste à un arbre de noël géant faits en bouteilles de bières vides, en passant par des bouteilles de lait amoureuses ou qui rêvent d’une nouvelle vie et des conteneurs gamifiés : où va s’arrêter l’innovation créative dans le recyclage ?

 

Traduit et adapté de l’anglais, par Rémi Canali.

 

Une bouteille en verre, une bouteille en plastique et une canette en métal sont dans une décharge. Non, ce n’est pas le début d’une blague. Où alors d’une très mauvaise blague. Et la plus longue de l’histoire des blagues, puisqu’à eux trois, ces flacons mettraient 1 000 500 années à se décomposer.

S’ils sont recyclés, en revanche, ils vous permettraient de regarder 3 heures de télévision (énergie économisée grâce au recyclage d’une canette), éclairé par la lumière d’une ampoule de 60 watts (pour une bouteille en plastique) et de surfer 25 minutes sur votre ordinateur portable (pour une bouteille en verre) histoire de venir lire ce blog durant les pauses pub. 😉

Pourtant, malgré une prise de conscience toujours croissante, la responsabilisation des entreprises et les régulations gouvernementales, le recyclage des emballages n’atteint pas les objectifs espérés. Nombre d’entre nous sont trop occupés, paresseux ou ne sentent simplement pas concernés pour faire ce petit effort supplémentaire. Et nos bouteilles usagées se retrouvent dans les poubelles plutôt que dans des conteneurs de recyclage.

Les gouvernements répondent avec des écotaxes et des systèmes de consigne. Les principaux fabricants de boissons tentent d’être à la hauteur de leur responsabilité sociétale, par exemple en utilisant plus de matériaux recyclés (la Plant Bottle de Coca Cola ou la bouteille de Calsberg en fibres naturelles sont deux exemples d’initiatives innovantes).

Le “ marketing social “ produit certes des images à la fois belles, originales et d’un fort impact. Mais il se focalise plutôt sur le facteur peur que sur le facteur fun.

Dans ce genre d’initiative qui requiert de l’engagement et un effort durable de la part de l’utilisateur, la gamification peut-être utile pour diffuser le message et engager les gens dans cette économie circulaire (qui vise à mettre littéralement les ressources en circulation le plus longtemps possible).

Le principal obstacle pour produire un système de gamification en ligne dans le domaine du recyclage domestique est évidemment le contrôle, la mesure, qui rend très difficile le développement d’un système de points objectif. Les applications de recyclage gamifiées doivent donc se baser sur l’auto-évaluation des utilisateurs, ou aller vérifier sur place les conteneurs (comme pour ces projets de Coca Cola aux États-Unis et d’Adur and Worthing aux Royaume-Uni). Puisque tout cela ne peut être automatisé ni numérisé, de telles initiatives sont généralement des démarches temporaires et locales.

Reconnu comme l’un des leaders mondiaux de la gamification du recyclage, Recyclebank travaille directement avec des communautés ou des municipalités pour recueillir ses informations et attribuer des points à ces communautés dans leur ensemble. La plate-forme Canibal propose, elle, une autre solution avec des “ machines à sous “ de recyclage utilisables dans l’espace public.

Adopter la vie en vert (dont le mantra est “ Reduire, Recycler, Réutiliser “) suppose une motivation intrinsèque profonde qui ne nécessite quasiment aucune récompense extrinsèque autre que le bien commun et un karma positif. Le problème reste d’attirer toujours plus d’adeptes. De faire en sorte d’arriver à engager ceux que l’on a réussi à sensibiliser. Informer et amuser sont deux voies que la gamification peut faire se rejoindre en une même autoroute de la responsabilité environnementale. Et comme le montrent plusieurs exemples ci-dessous, les distributeurs de boissons sont une technologie particulièrement adaptée pour gamifier ces procédés.

 

Des distributeurs de fun et de bonheur recyclables :

 

  • Volkswagen’s Fun Theory et la Bottle Bank Arcade

 

  • Coca-Cola Happiness Arcade

 

  • Happiness Recycles en 2013 par Coca-Cola

 

  • La Pepsico Dream Machine

 

  • Recycler une bouteille et nourrir un chien errant à Istambul

 

  • Canibal – “ Rendre le recyclage fun “ made in France

 

Image Source

 

  • Le tourniquet d’Antarctica Beer

 

Autres idées créatives :

 

  • Le temple bouddhiste au million de bouteilles en Thailande

 

A Christmas tree made of beer bottles stands in Lagos on December 17, 2014. Nigeria’s first indigenous beer brand, Star Lager, has completed the building of the world’s largest bottle tree made with a total of 8,000 Star Lager bottles. AFP PHOTO / PIUS UTOMI EKPEI

 

  • L’histoire d’amour de deux bouteilles de lait par les Amis de la Terre

 

  • “ Je veux être recyclé “ par Keep America Beautiful

 

Campagne d’affiches par l’agence Father, au Costa Rica, pour Rain Forest, via adsoftheworld.com.

 

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here